Article
Article

Entrepreneurs et aidants proches : quelles différences ?

Il existe trois types de personnes:
Celles qui créent les choses,
celles qui observent les choses se créer
et celles qui se demandent ce qui vient de se passer.
Mary Kay Ash

 

Aujourd’hui, les marchés sont plus volatiles que jamais et les nouvelles technologies permettent l’émergence de business model venant bouleverser des industries entières en l’espace de seulement quelques années. La faute à qui ? Aux entrepreneurs du 21ème siècle. Comment se prémunir de ces nouvelles tendances ? En pensant comme des entrepreneurs bien entendu ! C’est ce que font la plupart des grandes entreprises aujourd’hui. Les entrepreneurs ont la cote et leur esprit d’initiative est fort convoité de nos jours.

La prise d’initiative

 

Les aidants proches ne sont en aucun cas obligés d’aider. Ils le font de leur propre initiative et les heures supplémentaires ne leur font pas peur. Plutôt que de se plaindre de leurs mille et un problèmes, ils sont axés solutions et toujours prêts à se plier en quatre pour leur entourage.

L’initiative, c’est faire des choses sans attendre que l’on nous le demande. C’est l’action plutôt que la réaction. Cette attitude devient de plus en plus nécessaire sur le lieu de travail. Les entreprises cherchent des employés proactifs qui pourront faire preuve de flexibilité et de courage pour innover. Mais l’initiative seule ne mène pas loin. Il faut la combiner avec une bonne dose de détermination pour aller jusqu’au bout de ses idées.

 

L’ambition est le chemin du succès.
La persévérance est le véhicule dans lequel vous y arriverez.
Bill Bradley

 

La persévérance

 

Les aidants proches le sont en général pour de longues durées. On ne devient pas aidant proche le temps d’un week-end en général. Il s’agit d’un sport d’endurance puisqu’un aidant sur deux le sera pour une durée de plus de cinq ans. Or, pour ce faire, il faut de la détermination et du courage.

La persévérance, c’est cette qualité qui nous permet d’évoluer malgré les moments difficiles. Y faire face, c’est accepter d’apprendre et d’en ressortir changé. Dans l’espoir d’atteindre la joie, la réussite et la satisfaction, les entrepreneurs acceptent de faire face à la peur, la déception et l’échec. Tout comme l’entrepreneur, l’aidant proche vit des moments intenses qui le forgent et peu importe la nature de ceux-ci, il se doit de persévérer.

 

L’humilité

 

Saviez-vous que malgré cela, la majorité des aidants sont considérés comme étant des personnes humbles ? Ils ne se mettent pas particulièrement en avant, ni ne vantent leurs exploits. Leur silence en devient d’ailleurs problématique car ils ne sont pas toujours considérés à leur juste valeur par peur du regard des autres. Pourtant ils ont de grandes responsabilités sur les bras et leur rôle dans la société est plus qu’admirable.

Une fois de plus, il s’agit là d’une grande qualité entrepreneuriale. Une étude de l’University of Washington Foster School of Business nous démontre que les personnes humbles ont tendance à être les leaders les plus performants. En effet, il est reconnu qu’un leader plus calme, apte à l’écoute, à la transparence, et à la reconnaissance de ses propres limites lui permet de renforcer la confiance de son entourage.

Le facteur clé d’un bon leadership n’est pas la personnalité, mais l’humilité.
Jim Collins

Les aidants proches sont donc des professionnels qui n’ont pas froid aux yeux et qui prennent des initiatives. Malgré les complications, ils sont déterminés et vont jusqu’au bout de ce qu’ils entreprennent. Ils acceptent donc aisément de grandes responsabilités et savent prendre des décisions sur le vif tout en restant des personnes humbles. Et pour couronner le tout, cela leur apporte davantage de confiance en eux. Il semblerait que les aidants proches aient tout d’un profil d’entrepreneurs. A bon entendeur…

Découvrez les chiffres clés

Contactez-nous







*   Champs obligatoires